Luxation de rotules chez le yorkshire-terrier

La luxation des rotules est un problème de santé qui survient plutôt fréquemment chez le yorkshire-terrier. En statistiques, on parle d’une fréquence de quatre à huit fois plus importantes que chez les autres races canines.

Tout comme chez l’être humain, la rotule est un petit os du genou qui permet au membre de fléchir et d’aller en extension. Lors de la luxation, la rotule se déplace et sort de sa position naturelle, causant un boitillement chez le chien ainsi qu’une douleur assez peu agréable.

La rotule devient de moins en moins stable au fil du temps et on dit alors que la maladie passe à un autre stade. Il y en a 4 au total :

Stade 1 : Luxation occasionnelle. Elle ne dure généralement pas longtemps et elle se replace d’elle-même.

Stade 2 : Luxation fréquente. Dans ce cas, la patte du yorkshire-terrier pourra encore s’appuyer sur le sol à l’occasion mais la fréquence de la luxation augmente de façon considérable. C’est à ce moment que la dégénérescence arthrosique peut commencer.

Stade 3 : Luxation fréquente avec besoin d’intervention. Au stade trois, la luxation survient dès que le chien pose sa patte sur le sol. Il n’est pas trop tard pour agir : vous pouvez réparer la rotule par intervention chirurgicale en discutant avec un spécialiste. À partir de ce moment, les déformations peuvent commencer à survenir si le yorkshire-terrier est dans un stade de croissance.

Stade 4 : Luxation permanente. Votre compagnon ne sera tout simplement plus capable de poser sa patte par terre tellement le problème est devenu important. Il est encore possible de l’opérer : tâchez donc de le faire dès que possible.